p. 11 – 15

Christian BELIN

Éditorial

Bossuet et l’Angleterre
Bossuet and England

p. 19 – 24

Anne-Régent SUSINI & Michael MORIARTY

Bossuet et l’Angleterre, l’Angleterre et Bossuet

Au croisement de l’histoire littéraire, de l’histoire religieuse et de l’histoire des échanges intellectuels et culturels (notamment histoire du livre, histoire de l’érudition, histoire des polémique), le présent dossier explore les relations et interactions entre Bossuet et l’Angleterre. Les articles qui le composent en examinent plusieurs aspects essentiels, qu’il s’agisse du dialogue noué par Bossuet avec les Anglais de son temps, ou des lectures de Bossuet dans l’Angleterre du XVIIe siècle.

A tormented dialogue. Bossuet and England, England and Bossuet

At the crossroads of literary history, religious history, and the history of intellectual and cultural exchanges (in particular book history, the history of scholarship and the history of controversy), this special issue explores the relationship and interactions between Bossuet and England. The articles explore several key aspects of Bossuet’s relationship with England, from his dialogue with the English people of his time to the reception of Bossuet in seventeenth-century England.

p. 25 – 34

Gesta STEDMANN

Bossuet’s Oraison funèbre for Queen Henrietta Maria and Princesse Henrietta Anne

My paper shows how Bossuet unfolds a dual perspective in his funeral orations for Henrietta Maria and her daughter by providing a retrospective assessment of the queen’s life as a Catholic princess and as a mediator. In a surprising move, Bossuet also addresses Anglo-French relations to come. In the funeral oration for Henrietta Anne, he takes up this political as well as religious motif. He thus speaks to both English and French royalty at a politically sensitive time.

Cet article montre comment Bossuet déploie une double perspective dans l’oraison funèbres pour Henriette de France, en retraçant rétrospectivement la vie de la reine comme princesse catholique et médiatrice. En un mouvement inattendu, Bossuet traite aussi des futures relations franco-anglaises. Dans l’oraison funèbre pour Henriette d’Angleterre, il se saisit de ce thème à la fois politique religieux. Il s’adresse ainsi aux monarques de France et d’Angleterre, à un moment politiquement sensible.

p. 35 – 56

Dans les parties de l’Histoire des variations des Églises protestantes qu’il consacre à l’Angleterre, Bossuet adopte une stratégie polémique un peu différente de celle adoptée dans le reste de l’ouvrage. L’évêque anglican Gilbert Burnet venait de publier une volumineuse History of the Reformation of the Church of England. Pour Bossuet, il s’agit de montrer, à partir du texte de Burnet lui-même, l’impossibilité de considérer l’Église anglicane comme le fruit d’une réforme authentiquement religieuse.

Bossuet, Burnet, and the English Reformation

In the parts of the Histoire des variations des Églises protestantes that he devoted to England, Bossuet adopted a polemical strategy that somewhat differs from the one he adopted throughout the rest of his work. The Anglican bishop Gilbert Burnet had just published the lengthy History of the Reformation of the Church of England. Bossuet set out to show, based on Burnet’s own text, the impossibility of regarding the Anglican Church as the product of an authentically religious reform.

p. 57 – 84

Jean-Louis QUANTIN

Une consultation anglaise sur le prêt à intérêt

La bibliothèque Bodléienne conserve une lettre de Bossuet, du 26 février 1687, en réponse à une consultation qui lui avait été adressée d’Angleterre sur la question du prêt à intérêt, conformément à l’autorité dont il jouissait parmi les catholiques anglais. Aux antipodes de la casuistique baroque, Bossuet refuse de prendre en compte les circonstances particulières et se borne à décliner les principes théologiques de son Traité de l’usure. Il aboutit ainsi à des conclusion très sévères.

Bossuet the casuist. An English query on interest-bearing loans

The Bodleian Library holds a letter from Bossuet, dated February 26, 1687, in response to a query he received from England on the question of interest-bearing loans, a reflection of his authority among English Catholics. At the polar extreme of Baroque casuistry, Bossuet refused to take into account particular circumstances and limited himself to appealing to the theological principles he developed in his Traité de l’usure—which leads him to rather severe conclusions.

p. 85 – 110

Steven N. ZWICKER & Jonathan KOCH

trad. Anne Régent-Susini et Clément Van Hamme

Bossuet n’alla jamais en Angleterre, et ne lisait ni n’écrivait l’anglais. Parmi ses œuvres, celles (de polémique doctrinale) qui traversèrent la Manche rencontrèrent un large public, souvent combatif, dans le Londres de la Restauration. Texte violemment critique envers le théâtre, les Maximes et réflexions sur la comédie, quoiqu’exactement contemporaines de la polémique anglaise sur le théâtre, ne furent presque pas remarquées ; or elles révèlent une dimension fondamentale de sa théologie eucharistique.

A French bishop’s journeys to London

Bossuet never went to England, nor did he read or write its language. Only a fraction of his titles crossed the channel; those that did—his doctrinal polemics—found a wide, often combative audience in Restoration London. Though Bossuet’s pamphlet denouncing the stage, Maximes et réflexions, was exactly contemporary with English stage polemics, it went virtually unremarked, yet it reveals a fundamental dimension of his Eucharistic theology.

p. 111 – 130

Emma GILBY

La première réception de Bossuet en Angleterre (1672-1686)

Cet article porte sur la première réception de Bossuet en Angleterre, située surtout entre les traductions de W. Montagu (1672) et de J. Johnston (1685). Ces textes sont remis dans leurs contextes politiques et littéraires. Leurs dispositifs rhétoriques font valoriser une simplicité à la fois littéraire et religio-politique. Le travail de J. Dryden représente une étude de cas de la pertinence de ce regard transnational qui englobe la traduction et la portée confessionnelle des textes français.

Strength and simplicity. Bossuet’s initial reception in England, 1672–1686

This article focuses on the early reception of Bossuet in England, especially between the translations by W. Montagu (1672) and J. Johnston (1685). These texts are placed in their political and literary contexts. Their rhetorical devices produce a simplicity that is both literary and religious-political. J. Dryden’s work represents a case study of the relevance of this transnational gaze that encompasses the translation and confessional scope of these French texts.

Varia

p. 133 – 150

Sophie HACHE

Formes argumentatives dans les premières homélies de Jean-Pierre Camus

Dans les préfaces de ses premiers recueils, Jean-Pierre Camus présente ses homélies comme inachevées, précisant que leur « masse informe » inclut non seulement l’inventio, mais aussi la dispositio, repoussant complètement en revanche tout ce qui relève de l’elocutio : il s’agit là de trames argumentatives dont les prédicateurs pourront s’inspirer. L’examen des formes de l’argumentation dans les sermons de Camus permet d’interroger cette présentation mise en scène par l’auteur.

The rhetoric of the mustard seed. Forms of argumentation in the early homilies of Jean-Pierre Camus

In the prefaces to his early books, Jean-Pierre Camus presents his homilies as unfinished. He states that their “shapeless mass” includes not only inventio, but also dispositio, and completely rejects, on the other hand, everything that falls under elocutio: these are argumentation frameworks that preachers can draw inspiration from. Examining the forms of argumentation in Camus’s sermons allows us to scrutinize those claims.

p. 151 – 170

Pierre LYRAUD

Immortalité et éternité dans Le Carême du Louvre de Bossuet

La mort, partout présente, n’est ni le centre ni l’horizon des sermons composant Le Carême du Louvre de Bossuet. Ce sont plutôt l’éternité et l’immortalité qui en représentent le point de fuite et le cœur pensif. Piliers d’une rhétorique de la dilatatio plus efficace que celle de l’humiliatio, elles enseignent à l’homme la réalité de sa nature tout en le séduisant, donnant à son instinct d’immortalité et à son désir d’éternité leur pleine ampleur.

Desire for eternity. Immortality and eternity in Bossuet’s Le Carême du Louvre

Death, though omnipresent, is neither the center nor the horizon of the sermons that make up Bossuet’s Le Carême du Louvre. Instead, it is eternity and immortality that represent its vanishing point and meditative heart. Pillars of a rhetoric of dilatatio more effective than that of humiliatio, they teach man his real nature while winning him over. In so doing, they give his instinct for immortality and his desire for eternity their full scope.

p. 175 – 185

des travaux relatifs à la spiritualité du XVIIe siècle

p. 189 – 206

Jacques-Bénigne Bossuet, Œuvres historiques, philosophiques et politiques, éd. Maxence Caron, préface de Renaud Silly o.p., Paris, Les Belles Lettres, coll. « Classiques favoris » (8), 2020, 2 vol., 3868 p. (Clément Van Hamme)

Jacques-Bénigne Bossuet, Élévations sur les mystères, Méditations et autres textes, éd. établie et présentée par Renaud Silly o.p., Paris, Robert Laffont, coll. « Bouquins », 2017, 1728 p. (Nicolas Pelleton)

Gérard Ferreyrolles, De Pascal à Bossuet. La littérature entre théologie et anthropologie, Paris, Honoré Champion, coll. « Lumière classique », 2020, 752 p. (Laurent Thirouin)

Paula Barros, Inès Kirschleger et Claudie Martin-Ulrich (dir.), Prêcher la mort l’époque moderne. Regards croisés sur la France et l’Angleterre, Paris, Classiques Garnier, coll. « Rencontres », 2020, 376 p. (Sophie Hache)

Marie Viallon et Bernard Dompnier, L’Habit religieux du penseur politique. Une biographie de Paolo Sarpi, Paris, Classiques Garnier, « Constitution de la modernité » (17), 2019, 603 p. (Clément Van Hamme)

Suite à un dysfonctionnement, les messages et les demandes d’adhésion envoyées depuis notre page de contact n’ont pas pu être pris en compte.

Si vous avez cherché à nous joindre par ce moyen, nous vous invitons à renouveler votre demande.

Veuillez nous excuser pour la gêne occasionnée.