p. 11 – 13

Christian BELIN

Éditorial

p. 15 – 22

Gérard FERREYROLLES

p. 23 – 28

Sophie HOUDARD

Bossuet et l’Italie (XVIIe-XXe siècle)

p. 29 – 46

Nicolas PELLETON

Les modulations d’une topique rhétorique

Dans l’éloquence de la chaire, la topique de la grandeur et de la décadence de Rome est moins l’objet d’un tableau descriptif, que le support de réflexions sur la vanité de la gloire humaine et sur la grandeur éternelle du Christ. La grandeur et la décadence se reflètent l’une dans l’autre, ce dont rendent compte les dispositifs énonciatifs mis en place par Bossuet. Nous souhaitons aussi réfléchir à un mode possible de compréhension des topoi dans l’éloquence de la chaire.

In pulpit eloquence, the topos of Rome’s greatness and decadence is not so much the object of a descriptive representation as it is the basis for reflecting upon the vanity of human glory and on the eternal greatness of Christ. Greatness and decadence mirror one another, and Bossuet uses enunciative device which emphasize that. We also suggest a possible interpretation of the topoi found in pulpit eloquence.

p. 47 – 67

Clément VAN HAMME

Bossuet et la république de Venise

S’intéresser à la représentation de Venise dans l’œuvre de Bossuet éclaire la place que donne ce dernier à cette zone apparemment secondaire de l’Italie dans son érudition ecclésiastique. Elle permet d’interroger le traitement qu’une telle référence subit chez un évêque dont le gallicanisme a été intensément discuté, alors même que la république et son théologien officiel, Paolo Sarpi, ont suscité le vif intérêt des milieux gallicans de la fin du XVIe et du début du XVIIe siècle.

Examining the representation of Venice in Bossuet’s work sheds light on the status Bossuet grants to this apparently peripheral area of Italy in his ecclesiastical erudition. It also makes it possible to consider how such a reference was handled by a bishop whose Gallicanism was intensely discussed, even though the Republic and its official theologian, Paolo Sarpi, aroused a keen interest of Gallican circles at the end of the sixteenth and beginning of the seventeenth centuries.

p. 69 – 87

Anne RÉGENT-SUSINI

La représentation de la Réforme protestante
dans l’édition Albrizzi des œuvres complètes de Bossuet

Cet article interroge le contraste qui se dessine dans la première édition des « œuvres complètes » de Bossuet, parue à Venise au XVIIIe siècle, entre une iconographie représentant, directement ou symboliquement la Réforme, et une iconographie « rococo » apparemment sans lien avec le contenu des textes qu’elle accompagne. Il propose notamment d’envisager certaines illustrations comme relevant d’un effet de syllepse visuelle, traduction intersémiotique d’une figure habituellement verbale.

The first edition of Bossuet’s “complete works” was published in Venice in the eighteenth century. This article questions the contrast that emerges in this edition between an iconography representing, directly or symbolically, the Reformation, and a “rococo” iconography apparently unrelated to the content of the texts it illustrates. It suggests that some illustrations can be viewed as part of a visual sylleptic effect, an intersemiotic translation of a usually verbal figure.

p. 89 – 108

Roberto ROMAGNINO

L’immagine del Vescovo de Paul Alexandre Maffei

L’article se penche sur le texte de l’éloge de Bossuet prononcé en 1705 lors d’une séance de la Congrégation pour la propagation de la foi (Rome), par le savant italien Paul-Alexandre Maffei. L’analyse de l’intertexte ayant fourni la matière pour cet éloge à la structure atypique suggère que ce dernier constitue en réalité un pastiche des matériaux consultés, préparé vraisemblablement sur l’initiative et avec le concours des personnalités proches de l’évêque de Meaux.

This article focuses on the text of the eulogy on Bossuet delivered by the Italian scholar Paul-Alexandre Maffei in 1705 during a session of the Congregation for the Propagation of the Faith in Rome. An analysis of the intertext that provided the material for this unusually structured eulogy suggests that it is in fact a pastiche of the materials consulted, prepared probably on the initiative and with the help of personalities close to the bishop of Meaux.

p. 109 – 124

La présence de la pensée de Bossuet en Italie est marquée par la traduction de ses écrits depuis le début du XVIIIe siècle : ainsi, la traduction italienne de la Relation sur le quiétisme date de 1698. Au cours du XVIIIe siècle, une diffusion des œuvres de Bossuet est attestée en Sicile. Au XIXe siècle, Bossuet influence notamment Manzoni. À partir de 2002 paraissent les traductions du Traité de la concupiscence, du Traité du libre arbitre, et du Traité sur la connaissance de Dieu et de soi-même.

Since the turn of the eighteenth century, translations of Bossuet’s writings have marked the presence of his thought in Italy: for example, the Italian translation of the Relation sur le quiétisme dates from 1698. Over the course of the eighteenth century, the spread of Bossuet’s works was attested in Sicily. In the nineteenth century meanwhile, Bossuet notably influenced Manzoni. Since 2002, translations of Traité de la concupiscence, Traité du libre arbitre, and Traité sur la connaissance de Dieu et de soi-même have been published.

p. 125 – 146

Benedetta PAPASOGLI

L’anti-bossuétisme de Leopardi est un aspect capital pour comprendre les relations du poète italien avec cette langue et cette culture française qui ont représenté pour lui, par excellence, l’« altérité », nécessaire à la définition de sa propre identité. Sa critique virulente, qui semble naître d’un amour déçu, a des traits aigus que les études bossuétistes ont, le plus souvent, passés sous silence. Des jeux intertextuels, rares mais fascinants, font surface et suggèrent de possibles approfondissements.

Leopardi’s anti-Bossuetism is a crucial part of understanding the Italian poet’s relations with this French language and culture that represented for him, par excellence, the “otherness” necessary for the definition of his own identity. His virulent criticism, which seems to arise from a disappointed love, has keen aspects which studies on Bossuet have, for the most part, overlooked. Intertextual interplays, infrequent but fascinating, emerge, suggesting possibilities for further exploration.

p. 147 – 158

Nicolas GARROTÉ

Bibliographie indicative

Varia

En accord avec l’esprit de l’époque baroque, le motif du vêtement chez Bossuet est en proie à d’incessantes métamorphoses. Celles-ci se donnent à observer dans la construction stylistique et énonciative des discours de l’évêque de Meaux. Cet article analyse comment le motif du vêtement, conformément au dogme catholique, oscille entre représentation référentielle et représentation métaphorique.

Reflecting the spirit of the baroque period, the motif of clothing ceaselessly evolves in Bossuet’s work. These metamorphoses can be observed in the stylistic and enunciative construction of speeches by the bishop of Meaux. This article analyzes how the motif of clothing, in accordance with Catholic dogma, oscillates between referential and metaphorical representation.

Suite à un dysfonctionnement, les messages et les demandes d’adhésion envoyées depuis notre page de contact n’ont pas pu être pris en compte.

Si vous avez cherché à nous joindre par ce moyen, nous vous invitons à renouveler votre demande.

Veuillez nous excuser pour la gêne occasionnée.