p. 9 – 13

Christian BELIN

Éditorial

La spiritualité réformée
et ses langages

p. 15 – 20

Inès KIRSCHLEGER

XVIe – XVIIe siècles

p. 21 – 34

Inès KIRSCHLEGER

La pédagogie domestique chez les réformés de l’âge classique

Depuis la Réforme les psaumes constituent l’un des enjeux symboliques de l’affirmation de l’identité huguenote et l’un des éléments-clefs de compréhension de leur « langue de Canaan » : les réformés les connaissent par cœur dès leur plus jeune âge, ils les citent et les récitent abondamment. L’article s’intéresse à la façon dont les psaumes étaient inculqués aux enfants au sein du foyer réformé, afin de mieux comprendre comment ils ont pu nourrir si intensément le langage spirituel des réformés.

Since the Reformation, psalms are a symbolic stake at the core of the affirmation of the Huguenots’ identity, as well as a key element to understand their “language of Canaan”. The Protestants know them by heart from a very young age ; they quote and recite them often. This article deals with the ways in which psalms were taught to children at home, in order to understand how they could so intensely nurture the Protestants’ spiritual language.

p. 35 – 58

Carine SKUPIEN DEKENS

L’exemple des psaumes

À partir de la base de données SERMO développée par l’université de Neuchâtel, l’article envisage sur le long terme les permanences et les évolu- tions (syntaxiques, lexicales) de la langue des réformés, à la fois dans le sermon lui-même et dans les citations bibliques qui le jalonnent, en prenant comme exemple l’utilisation que les prédicateurs font des psaumes.

Based on the database SERMO implemented by the University of Neuchâtel, this article explores in the long run the syntactic and lexical consistencies and evolutions in the Protestant language, both in the sermons themselves and in Biblical quotations they contain (with a particular emphasis on the use of Psalms).

p. 59 – 73

Ruth WHELAN

La Bible du forçat Élie Neau

Dans les lettres et extraits de lettres envoyés des galères par Élie Neau, et imprimés en 1701 par les soins de Jean Morin, son ancien pasteur, on peut dénombrer jusqu’à 400 références bibliques (citations, allusions ou réminis- cences). L’objectif de cette étude est de déterminer dans quelle mesure la peine afflictive et infamante des galères constituait pour Neau un outil heuristique qui orientait la lecture qu’il faisait de la Bible en captivité.

There is more than 400 Biblical references (quotations, allusions or reminiscences) in the letters Élie Neau sent from the galleys, which were printed in 1701 by Jean Morin, his former pastor. This article aims at exmining to what extent the shameful and painful sentence of the galleys worked for Élie Neau as a heuristic tool orientating his reading of the Bible while in jail.

p. 75 – 92

Éléna GUILLEMARD

Scandale éclatant ou libération volontaire ?

La religieuse quittant le couvent pour se marier est un topos des écrits de controverse catholiques et protestants qui a la particularité de traverser le temps avec une remarquable stabilité. On débat du mariage de Luther, de cloîtres corrompus, de rapts de nonnes, d’avortements et d’infanticides commis en secret. Mais en réalité, l’impact des idées de la Réforme sur les conventuelles reste difficile à évaluer et les sorties de cloîtres ne concernent qu’un nombre assez faible de religieuses.

The nun left convent to marry is a remarkably consistent polemical topos among Catholic and Protestant polemical writings. They often discuss Luther’s marriage, corrupted convents, nuns’raptures, abortions and secret infanticides. However, in fact, it remains hard to assess the real impact of Reformation on conventual nuns, and it seems that only few of them actually left the cloister.

p. 93 – 107

Cinthia MELI

Le face-à-face entre Bossuet et Claude, de la Conférence à sa publication (1678-1683)

Consacré à l’étude du paratexte de la Conférence qui eut lieu en mars 1678 entre Bossuet et Jean Claude, l’article montre comment, à la faveur d’une publication en plusieurs étapes du texte de la Conférence, le débat entre les théologiens se poursuit, de part et d’autre, à travers des textes manuscrits et imprimés postérieurs à l’événement. L’analyse de ces textes met ainsi en évidence des enjeux de publication autres que ceux de la conférence elle-même.

This article explores the paratext of the Conference which took place in March 1678 between Bossuet and Jean Claude. It shows how, thanks to the multistep publi- cation of the Conference text, the debate between those two theologians goes on, on both sides, through manuscript and printed texts written after the event. The analysis of those texts reveals the emergence of new stakes, other than those of the Conference itself.

p. 109 – 125

Thomas GUILLEMIN

L’évêque et les deux apostats (Bossuet, Desmahis et Papin)

L’article relate de manière très documentée l’histoire des relations complexes entre Bossuet et deux ministres apostats, Desmahis et Papin, entre les années 1683 et 1692. Il interroge ainsi les mécanismes de conversion des ministres réformés et la manière dont, par le biais de la publication d’ouvrages de controverse notamment, des liens se tissent peu à peu entre les apostats et Bossuet, au point que ceux-ci deviennent des instruments privilégiés du combat de Bossuet contre l’« hérésie » protestante.

The article precisely documents the story of the complex relationship between Bossuet and two apostate pastors, Deshmahis and Papin, from 1683 and 1692. By so doing, it questions the conversion processes of Protestant ministers, and the way in which, especially through the publication of polemical texts, links are gradually forged between those apostates and Bossuet – so that the former eventually become important instruments of Bossuet’s fight against Protestant “heresy”.

Varia : Madame de Sévigné

p. 129 – 144

Arnaud WYDLER

La réception des oraisons funèbres de Condé dans la Correspondance

Plus encore qu’avec les textes littéraires, Mme de Sévigné entretient avec les textes bibliques et liturgiques dont elle se nourrit un lien privilégié. Un lien qui l’amène à en faire la matière de son idiolecte. Cette proximité avec ces textes autorise certains détournements, tantôt irrévérencieux, tantôt amoureux. Toutefois, dans la deuxième partie de la Correspondance, les réfé- rences bibliques et liturgiques retrouvent leur sens originel et offrent même des modèles d’écriture.

Even more than with the literary texts which she reads, re-reads and memorizes, Mme de Sévigné establishes a close relationship with Biblical and liturgical texts which she hears, recites and perhaps meditates all year long, and which nurture her idiolect. This relationship does not prevent her from playing freely with those texts, which can also help her express her love. In the second part of her Correspondence, however, those references are used more literally, and even offer writing patterns.