Jean de Saint-Samson, né Jean Du Moulin à Sens en 1571 et mort à Rennes en 1636, est une figure importante de la « Réforme de Touraine », ce courant réformateur des grands carmes au XVIIe siècle. Aveugle dès l’enfance, puis orphelin, venu à Paris en 1597, d’une grande piété, il devient organiste de sa paroisse et fréquente le couvent carme de la place Maubert. Admis au couvent de Dol-de-Bretagne en 1606 il y prend son nom de religion, référence au premier évêque de Dol et évangélisateur de la Bretagne. Tout en restant simple frère convers, il acquiert rapidement un fort ascendant sur les novices et, en 1612, est appelé à Rennes par Philippe Thibault (1572-1638), qui en fait, selon Suzanne-M. Bouchereaux, « le maitre spirituel de la réforme ». Cet enseignement a laissé d’importantes traces écrites, connues surtout par l’édition posthume de Donatien de Saint-Nicolas : Œuvres spirituelles et mystiques du divin contemplatif… avec un abrégé de sa vie, deux forts volumes publiés à Rennes en 1658-1659. Si cette œuvre est connue des historiens de la spiritualité, elle a cependant très peu été étudiée pour elle-même, et à notre connaissance aucun colloque n’a été consacré à Jean de Saint- Samson jusqu’à présent.

Bien des raisons, on le voit, invitaient à ce que cette manifestation ait lieu à Rennes. L’une est décisive : les Archives d’Ille-et-Vilaine conservent un important fonds carme, qui comprend notamment un ensemble de quatre mille feuillets manuscrits, de loin la première source concernant cette œuvre. Les quelques travaux savants consacrés à Jean de Saint-Samson ont déjà souligné les libertés prises par son éditeur au XVIIe siècle. Dans les années 1980, le carme Hein Blommestijn, élève de Jean Orcibal, a commencé une édition critique des Œuvres complètes. Récemment, en même temps que l’ordre rouvrait la cause de béatification, l’Institutum Carmelitanum a relancé ce projet d’édition (un volume de correspondance a paru en 2020), sous la direction du Pr Charlò Camilleri. La conjonction de ce chantier éditorial avec notre projet de colloque crée une opportunité exceptionnelle pour les chercheurs et, espérons-le, l’occasion de féconder en retour le travail des éditeurs. Nous pourrons offrir aux participants un accès en ligne au fonds manuscrit (grâce aux copies numériques généreusement fournies par Dominique Tronc), ainsi qu’aux transcriptions en cours (celles réalisées pour les Œuvres complètes et celles d’un groupe de bénévoles coordonné par Martine Chaumeil) .

Outre cet aspect d’histoire littéraire, le colloque se propose également de s’intéresser à la réception de Jean de Saint-Samson, son importance dans l’ordre, dans le contexte rennais et breton, sa biographie, et tous autres aspects qui retiendraient l’attention des chercheurs, notamment historiens.

Le colloque se tiendra dans l’auditorium des Archives départementales, les 29-30 septembre et 1er octobre 2022. Merci d’adresser vos propositions de communication à François Trémolières et Georges Provost, avant le 15 octobre 2021.

Comité scientifique : Charlò Camilleri oc (université de Malte) ; Marc De Kesel (Institut Titus Brandsma, université de Nimègue, Pays-Bas) ; Georges Provost (Tempora, université de Rennes2) ; François Trémolières (CELLAM, université de Rennes2).

Comité d’organisation (Rennes2) : Jean-Damien Gilloux (frère Martin oc), CELLAM ; Georges Provost, Tempora ; François Trémolières, CELLAM.

francois.tremolieres@univ-rennes2.fr
georges.provost@univ-rennes2.fr

Suite à un dysfonctionnement, les messages et les demandes d’adhésion envoyées depuis notre page de contact n’ont pas pu être pris en compte.

Si vous avez cherché à nous joindre par ce moyen, nous vous invitons à renouveler votre demande.

Veuillez nous excuser pour la gêne occasionnée.